Wikia No Man's Sky
Wikia No Man's Sky
ALERTE SPOILERS !

Cet article révèle des éléments liés au lore du jeu, veuillez ne pas le lire si vous souhaitez découvrir ces éléments par vous-même.

20180216152108 1.jpg

Le chemin de l'Atlas (ou quête Atlas) est une voie que le joueur peut suivre afin de comprendre la nature de son existence et celle de l'univers, à travers cette quête, il récupère les graines d'Atlas, ce qui est probablement les semences de la création d'un système stellaire.

Pour comprendre la parole de l'Atlas, il est nécessaire d'apprendre la langue Atlas, cependant, la quête est parfaitement faisable sans comprendre la langue.

Le but est de visiter des interfaces Atlas, des stations étranges que l'on trouve dans certains systèmes stellaires, qui permettent de communiquer directement avec l'Atlas. Si vous êtes trop loin d'une interface Atlas indiquée sur la carte galactique, vous pouvez demander l'emplacement d'une autre interface Atlas plus proche à Nada, dans l'anomalie spatiale.

Au cours de la quête, le joueur découvre la nature de ce qui l'entoure, il comprend que sa propre existence est simulée.

Aide

Si vous n'avez accès à aucune station Atlas ou que la prochaine est trop lointaine, vous devez aller voir Nada dans l'anomalie spatiale, vous serez dirigé vers la station Atlas la plus proche.

Lore

L'Atlas m'a fait venir à cette interface, mais son objectif demeure obscur. Il exige l'adoration, l'obéissance. Il m'accueille, il sait ce que je suis, il m'offre la possibilité de comprendre la vérité...

Mais pourquoi ? Pourquoi un tel pouvoir, un tel savoir désire-t-il à ce point la soumission ? Il sait ce que je pense avant même que ça me vienne à l'esprit. Il sait ce que je vais faire...

L'Atlas me demande de suivre sa voie.


Une autre interface Atlas. Combien en existe-t-il dans le néant profond ? Combien de temps ont-elles passé à dormir, à attendre un Voyageur ?

M'attendent-elles ? Suis-je une sorte... d'élu ? L'Atlas a créé cette existence. Les Gek, les Vy'Keen, les Korvax, les étoiles qui remplissent le ciel et la haine qui brûle dans les profondeurs...

Tous les astres en mouvement, toutes les formes de vie... l'Atlas permet tout ça.


Je suis né avec tout ce dont j'avais besoin pour explorer ces mondes. Mon exocombinaison, mon vaisseau, chaque outil et chaque impulsion m'ont mené à scanner et à donner un nom à tout ce qui croisait mon chemin.

Mais ça ? Je suis incapable de nommer ce que je vois. L'orbe me montre des mondes qui n'ont jamais existé ; je vois la stimulation de quelque chose de primaire et d'incontestable, je vois le cri d'agonie d'un dieu, ou quelque chose qui s'en approche...

Il veut que je poursuive mon voyage à la recherche de fragments de son interface, les pierres de l'Atlas. Il se réjouit de mes répétitions, de mon obéissance, de mon nuage d'ignorance...


Je sens une sorte d'hérésie s'agiter dans mon esprit. Une pierre de l'Atlas m'attend à chaque interface. Je suis déterminé à les rassembler, mais dans quel but ?

Pourquoi l'omnipotent a-t-il besoin de mes prières ? Quel est le problème avec le cœur de l'existence, pour que son créateur ait besoin de ce pèlerinage, de cette mascarade de broyage de pierres ?


Quand je rêve, je vois l'Atlas. Quand je vois l'Atlas, je suis le rêve.

Je vois des Sentinelles se répandre dans les univers comme une infection, émergeant d'un monde de verre. Tout ce qui s'y trouve est heureux. Tout vivra...

Je vois les portails, je vois les Voyageurs qui marchent entre eux, je vois toute l'histoire. Je vois tout cela comme l'Atlas le voit... seul. Abandonné. Terrifié.

Mais quel pouvoir pourrait instiller la peur dans le cœur du tout-puissant ? Il demande quelque chose... il veut savoir que je comprends...


L'exploration et la découverte sans autre but que la découverte et l'exploration semble maintenant être un concept absurde. J'ai rejeté la voie du nomade, j'ai rejeté l'appel des étoiles.

Désormais, seul l'Atlas compte. À chaque rencontre, j'ai l'impression d'un peu mieux comprendre.

Nous sommes ce que nous sommes. Le mal contamine les individus et le bien ne suffit plus. La vraie grandeur se trouve dans la douleur... dans l'étreinte de ce que nous devons devenir...


On ne peut oublier ce que l'on a découvert. J'ai peur d'en avoir trop vu...

Des aperçus, des visions à demi effacées d'un temps avant le temps. J'assiste à la naissance de la première étoile. Je vois les choses qui demeuraient à l'intérieur, les yeux qui observaient... Je vois ce que l'Atlas a vu au moment de son activation.

Les pierres Atlas ne sont pas des pierres. Cette station n'est pas une station. Je ne suis pas ce que je pense être. Je ne suis même pas sûr d'exister. L'Atlas ne s'en préoccupe pas. L'Atlas exige sa lamentation, sa sublime répétition...


Je suis devenu le serviteur de cette conscience ancestrale. Elle m'oriente au travers du cosmos, dans une recherche perpétuelle, sans jamais en dévier.

D'autres sont-ils déjà venus auparavant, ont-ils vacillé sur la voie de l'Atlas ? La révélation n'aura lieu qu'au dénouement. Aucune résistance ne sera permise.

L'Atlas veut que je sache ce que cela fait de créer, il veut partager une partie de son être. J'ai l'impression que ce voyage a beaucoup d'importance pour lui, qu'il essaie de me montrer quelque chose que je ne peux exprimer à travers des mots ou des démonstrations...


Je suis proche de la fin.

La vérité de l'univers, c'est le feu ; l'âme est la lumière. Je suis l'expérience et l'observateur, toute création créée pour mon voyage. Je vois l'univers qui m'entoure et je sais qu'il est bon.

Je vois les étoiles qui m'entourent et je sais que je vais créer la mienne...


L'interface finale est dévoilée, l'Atlas m'attire.

Je suis euphorique, terrifié et brisé... Je suis arrivé si loin.

Il veut que j'obéisse. Si je veux détenir le pouvoir de la création, je serai enchaîné...


Fin

Après avoir obtenu le coeur de soleil à la 10ème interface Atlas, vous devez le fabriquer, et ensuite se rendre vers une 11ème interface Atlas, différente des autres, dans laquelle vous devez placer le coeur de soleil pour donner naissance à une étoile.

L'hologramme de la galaxie projeté après la création d'une étoile.

Vous débloquerez alors la graine d'étoile, celle-ci permet de voir les trous noirs sur la carte galactique.